Le pilier Candeau au Rateau.

Certains morceaux de cailloux revêtent une aura particulière et résonnent dans les esprits des alpinistes. Le pilier Sud qui soutient le sommet Ouest du Rateau fait partie de ces beaux morceaux. Narcisse Candeau ne s’y trompa pas en ouvrant, en 1966, ces 400m de granit irréprochable. Et en solo (auto-assuré) s’il vous plaît!

La fine equipe prête à en découdre.

 

Gauthier et Aymeric voulaient une aventure dans un endroit sauvage. Un trip qui leur laisse des traces. Aucun des deux n’a jamais fait de falaise, encore moins de grandes voies. Quelques séances de salle en Belgique tout au plus.

Le refuge de la Selle avec en arrière plan, l’aiguille du Plat de la Selle.

Lumière du soir sur La Selle.

Heureusement, les deux sont des solides gaillards avec un mental de baroudeur.

Quelques longueurs de cordes sur la pointe Trifide achèvent de me convaincre. Le « Candeau » devrait être à leur portée.

On remonte au col de la Lauze pour plonger dans le vallon sauvage de La Selle et rallier le refuge éponyme. Un must des Ecrins tenu par l’accueillante Marielle.

Réveil matinal pour approcher longuement cette face Sud cachée du Rateau. Le glacier est tristement moribond et débonnaire. La grimpe est astucieuse dans un rocher compact aux belles couleurs jaunes – orangées. Quelques pas pimentent l’ascension et c’est bien fatigués et sous le grésil que nous atteignons le sommet du pilier. La météo nous incite à redescendre sans tarder et nous savourons sur le glacier de la Girose ce beau hold-up de petits belges.

Encore une fois, l’histoire le prouve, rien de ne sert d’avoir de l’expérience, rien ne sert de savoir grimper, il suffit d’être belge et de boire des bières pour réussir les plus belles parois des Alpes…

Gauthier en action sur le granit du Candeau.

Aymeric en fini avec les difficultés du Candeau.

Le rappel à la belge!

 

 

Leave a Comment

© 2011-2019 Jean-Baptiste Deraeck All Rights Reserved -- Copyright notice by Blog Copyright