Bien faire son sac

 

En apparence pas compliqué, faire un sac complet mais pas trop lourd relève souvent du combat de rue contre les grammes voire des kilos. Tous les coups sont permis.

En premier lieu penchons nous sur le contenant, c’est à dire le sac. Plus un sac est gros plus il est lourd. Mais c’est pas tout! Car, ce n’est pas démontré scientifiquement, mais plus un sac est gros plus on le charge, c’est imparable! Donc, pour l’alpinisme classique, un sac de 35-40 litres maximum suffit dans 95% des cas. Regardez aussi le poids intrinsèque de votre sac. Pour une même contenance, il peut y avoir 1 kg 500 de différence. Evitez les sacs « full options » avec des ficelles, des sangles, des rabats et je ne sais quoi qui ne servent pas à grand chose. Le sac parfait est un fût tout simple avec une poche sur le rabat et un porte piolet. On s’en sort entre 500 et 800 gr (et pas 2 kg comme c’est souvent le cas).

Ensuite, ce qu’on met dedans. C’est facile, rien de plus que le strict minimum: le matériel technique (en général: 1 piolet, 1 paire de crampon, 1 baudrier, 1 casque),  les petits indispensables (lunettes de soleil, petit tube de crème solaire, frontale, nourriture pour la journée), 1 bouteille en plastique comme gourde (évitez les camel bags), et c’est tout. C’est tout? oui c’est tout. Le reste du matériel technique, la pharmacie, etc, c’est le guide qui emporte.

Quand vous achetez du matériel, le poids doit faire partie de vos priorités. 30 grammes par ci, 70 grammes par là, on économise vite quelques kilos. Et en montagne, marcher et grimper avec un sac léger et compact, ça change la vie.

Hum, hum… Faites ce que je dis, pas ce que je fais!

© 2011-2019 Jean-Baptiste Deraeck All Rights Reserved -- Copyright notice by Blog Copyright