Raid à ski dans le Wildstrubel. La qualité suisse.

Souvent quand on pense « raid à ski », on évoque les gros sacs, les étapes éreintantes, le confort sommaire des refuges et le mauvais temps qui perturbe tout les plans.

Grosse powpow

Grosse powpow

Pour Nicolas, Thibaut, Patrick, Jonathan et Alexis, ce ne fut pas exactement la même chanson. Nous avons décidé de partir en raid dans le massif du Wildstrubel, massif moins connu que le Valais ou l’Oberland. Tant mieux pour nous, les pépites qu’il recèle n’en sont que plus étincelantes.wildstrubel-9

wildstrubel-18

Départ de Leukerbad, encerclés par les falaises.

1er jour: Nous partons de Leukerbad (station thermale) et je me demande si nous sommes bien au bon endroit tant les falaises sont impressionnantes et omniprésentes. Dur d’imaginer un raid à ski dans ce terrain. Nous prenons le téléphérique qui nous conduit sur le grand plateau de Gemnipass. Le paysage redevient normal: grandes pentes de neige, poudreuse à tous les étages. Cool, c’est beau. Nous apercevons d’ailleurs la cabane Lammeren au loin. Pour nous mettre en jambes, nous irons gambader sur les crêtes du Lammerenhorn.

Du bon ski, sous le soleil exactement.

Du bon ski, sous le soleil exactement.

wildstrubel-15

Alex: skieur né en 1986 qui skie comme en 1986. Très « hipster » en fait!

2ème jour: Notre objectif du jour est le Daubenhorn, un magnifique sommet qui déroule une belle pente N régulière et claffie de neige. Le sommet est aérien et nous impose de laisser les skis pour terminer les derniers mètres à pieds. A la descente, la neige est tellement bonne que nous remonterons à un petit colu pour faire quelques virages de plus. Les 200 mètres de remontée au refuge achèvent nos jambes et aggravent les ampoules de Nico (surnommé pour l’occasion « Bagdad » au regard de ses pieds sanguinolents).

Alex saute une corniche. Je ne vous raconte pas la suite!

Alex saute une corniche. Je ne vous raconte pas la suite!

3ème jour: Une étape 5 étoiles qui commence par une montée sur le glacier du Wildstrubel dans les nuages. 300 mètres sous le sommet, nous passons la couche nuageuse et un spectacle grandiose nous attend: tous les 4000 du Valais, du Mont-Blanc et de l’Oberland nous font coucou. Nous quittons la foule du sommet et parcourons les crêtes vers le Grosstrubel. De là, nous plongeons côté N pour une descente d’anthologie, de la poudreuse en veux-tu en voilà! Le rêve de tout skieur. Nous arrivons à Englistenalpe pour passer la nuit. L’hôtel-cabane qui nous accueille est apprécié à sa juste valeur surtout ses douches et son petit déjeuner copieux.

Départ pour le Wildstrubel. On attend Nico qui emballe ses pieds de Compeed.

Départ pour le Wildstrubel. On attend Nico qui emballe ses pieds de Compeed.

Un peu de brouillard dans la montée sur le glacier. Mais si, il y a des crevasses!

Un peu de brouillard dans la montée sur le glacier. Mais si, il y a des crevasses!

On passe la mer nuage!

On passe la mer nuage!

Les 4000 du Valais et du Mont-Blanc.

Les 4000 du Valais et du Mont-Blanc.

Summit!

Summit!

Et Bim!!!

Et Bim!!!

4ème jour: le mauvais temps devait venir jouer les troubles-fêtes. Seul le vent est là, on ne va pas s’en plaindre. L’étape du jour est dépaysante et nous ne croisons pas un chat. Nous traversons cols et sommets, contournons barres rocheuses et précipices pour arriver à la sympathique cabane Schwarenbach.wildstrubel-5

wildstrubel-4

Lammeren hutte

Lammeren hutte

wildstrubel-13

Nico, plein pot!

Patrick à la trace...

Patrick à la trace…

 

5ème: le mauvais temps n’est pas tout à fait là et nous pourrons aller faire un tour sur le Rinderhorn où nous skierons la seule neige pas terrible de la semaine. Les chutes témoignent que dans la neige de cinéma, tout le monde est champion du monde mais dans la croûte, c’est une autre histoire 😉

Au final, un raid incroyablement beau, des étapes pas trop longues, du ski tout poudre, des cabanes très très confortables et une ambiance bien belge qui déménage!! Merci pour cette belle semaine.

Après l'effort, le réconfort...

Après l’effort, le réconfort…

2 Comments

  1. Thibaut says:

    Super compte-rendu et photos! Merci pour cette semaine « découverte » et bonne continuation !

  2. Nico says:

    Idem, c’était génial, ton nom va circuler avec la mention « à recommander »! A la prochaine!

Leave a Comment

© 2011-2019 Jean-Baptiste Deraeck All Rights Reserved -- Copyright notice by Blog Copyright