Si ton tonton tond ton tonton, ton tonton sera (mont) tondu

Avec Mathieu Detrie, grand copain et grand guide (bien que jeune), nous  avons encadré une bande de 10 joyeux belges pendant 5 jours pour apprendre les bases de l’alpinisme et leur donner quelques clés pour faire de la montagne en autonomie.

Manips après une montée au bivouac. La corde, ca sert à quoi en alpinisme?

C’était pas forcément gagné d’avance puisque certains, on ne donnera pas de nom, pensait que la corde était un accessoire superflu (surtout sur les glaciers) et que le short/marcel était un accoutrement adapté pour faire l’aiguille du Tour.

Atention, ca ne se voit pas, mais c'est un glacier qu'ils traversent...

Assurage à l'épaule. Y a du gaz!!

C’est donc avec Amélie, Maxime, Pierre, Baptiste, Benoit, Xavier, Simon, Ludovic, Guillaume et Antoine que nous montons poser un bivouac juste avant le glacier de Tré la Tête. Notre objectif sera le mont Tondu en boucle par le col des Chasseurs. Une course complète qui nous permettra d’aborder toutes les techniques de progression (rocher, arête, névé, glacier, etc).

Un bivouac de rêve!!

Après une montée au col des Chasseurs un tantinet scabreuse (dalle expo et couloir d’éboulis),on remonte l’arête qui s’effile petit à petit pour terminer au sommet du Mont Tondu.

Au col des Chasseurs, la pause.

Et pour nous rappeler qu’à Chamonix il ne fait jamais beau même quand il fait grand beau, on se prendra la neige au sommet du Tondu!

Xavier, Antoine et Guillaume, funambules. Enfin presque!

Mat, sur le glacier de Tré la Tête, content de ces deux premiers jours.

Après cette entrée en matière bien jolie et sauvage, nous allons perfectionner nos techniques sur les arêtes des Aiguilles Rouges.

 

Leave a Comment

© 2011-2019 Jean-Baptiste Deraeck All Rights Reserved -- Copyright notice by Blog Copyright